Arrivée du nouveau contrôle technique le 20 mai 2018

technique controle nouveau

La nouvelle ne fait pas plaisir à tout le monde et pourtant le contrôle technique modifié est pensé pour répondre à plus grande sécurité sur les routes. Celui-ci prendra effet le 20 mai 2018 dans toute la France et est soumis aux nouvelles directives européennes qui visent à l’unité des exigences des contrôles techniques pour tous les pays membres.

La directive n°2014/45 indique de nouveaux points de contrôle mais surtout une plus grande exigence concernant les défaillances soumises à sanction.

Quelles sont les différences entre l’ancien et le nouveau contrôle technique ?

Le nouveau contrôle technique implique un plus grand nombre de points de contrôle. On passe de 123 points de contrôle à 133 mais surtout de 410 défauts à 610 défaillances. En revanche, auparavant, le contrôle s’effectué sur 10 fonctions contre 9 dès le 20 mai.

Le contrôle des défaillances se définit selon 3 codes couleurs :

  • Le feu vert comporte 140 défaillances contestables mineures.

Le véhicule peut continuer de rouler mais doit être réparé sans obligation de contre-visite. Il s’agit de prérogatives de prévention et d’entretien.

  • Le feu orange englobe 341 défaillances constatables majeures.

Le véhicule peut tout de même rouler mais devra être soumis à une contre-visite avec obligation de réparer dans les 2 mois.

  • Le feu rouge constate 129 défaillances critiques.

Dès lors le véhicule ne peut plus rouler à partir de minuit le jour du contrôle. Et il est soumis à une contre-visite à réaliser dans un 1 délai de 2 mois.

L’idée reçue selon laquelle l’automobiliste soit dans l’obligation de réparer sous les 24 heures est fausse. Cela n’est le cas que lorsque le véhicule présente un fort danger et comporte une défaillance très critique.

Le tarif du contrôle technique va augmenter d’environ 15 à 20 % par rapport à l’ancien tarif pratiqué. En effet, la vérification des points de contrôle et de défaillances va être plus long et par conséquent, le contrôle technique nécessite un laps de temps plus important.

arrivee du nouveau controle technique le 20 mai 2018

Et concernant les pneumatiques, quels changements ?

Les pneus ne coupent pas aux nouvelles normes de contrôle. Nous vous donnons le détail des points à contrôler et des conséquences des défaillances (sources gouvernementales) :

Pour les défaillances mineures :

  • Usure anormale
  • Frottement ou risque de frottement du pneu contre d’autres éléments comme les dispositifs antiprojections souples
  • Le système de contrôle de la pression des pneumatiques fonctionne mal, ou alors le pneumatique est manifestement sous-gonflé
  • La pression des pneumatiques est anormale ou incontrôlable

Pour les défaillances majeures :

  • La taille, la capacité de charge, la marque de réception ou bien la catégorie de l’indice de vitesse du pneumatique ne sont pas conformes aux exigences et nuisent à la sécurité routière
  • Pneumatiques de dimensions différentes sur un même essieu ou sur des roues jumelées ou de types différents sur un même essieu
  • Pneumatiques de structure différente
  • Pneumatique gravement endommagé ou entaillé
  • L’indicateur d’usure de la profondeur des sculptures est atteint
  • Frottement ou risque de frottement du pneu contre d’autres éléments (sécurité de conduite non compromise)
  • Pneumatiques retaillés non conformes aux exigences
  • Le système de contrôle de la pression des pneumatiques est manifestement inopérant

Pour les défaillances critiques :

  • Capacité de charge ou catégorie de l’indice de vitesse insuffisant pour l’utilisation réelle, le pneu touche une partie fixe du véhicule, ce qui de fait compromet la sécurité de la conduite
  • Corde visible ou endommagée
  • La profondeur des sculptures n’est pas conforme aux exigences
  • Pneumatiques retaillés non conformes aux exigences : couche de protection de la corde affectée

technique controle nouveau arrivee 2018

Comment faire pour changer ses pneus à petits prix ?

Vous aurez remarqué que la loi durcit considérablement le contrôle technique et va sans doute vous mettre face à des dépenses non prévues. Pour ne pas vous ruiner, faites appel à Tiregom.fr comparateur de pneus très efficace. Ce site va vous permettre de comparer le prix des pneumatiques et de les obtenir à moindre coût. De plus, si vous êtes en difficulté pour choisir le type de pneus adaptés votre voiture, les conseillers de Tiregom vous accompagnent dans la sélections des pneumatiques en vous donnant des conseils pertinents. Chaque vendeur est approuvé par Tiregom afin de proposer des échanges de qualité et sans aucun risque. Découvrez les nouveautés en matière de pneumatiques et accessoires pour la voiture. Commandez vos pneus qui seront livrés afin que vous puissiez les monter.

Ne négligez pas les pneumatiques car il s’agit d’un point de contrôle très pointu. Les pneus sont le seul point de contact entre la voiture et la route. Un pneu défaillant augmente le risque de crevaison, d’aquaplaning mais aussi de perte de contrôle de l’automobile. Des pneus lisses sont aussi responsables de l’augmentation des distances de freinage. En faisant des économies de pneus, vous risquez de mettre en péril votre vie ou celle d’un autre automobiliste.

Sanctions et amendes liés à un contrôle technique défaillant

Tout comme le contrôle technique, les sanctions seront plus dures. Si votre véhicule est considéré atteint de défaillances critiques, il sera immobilisé au-delà des 24 heures prévues pour la réparation de votre voiture. Si vous êtes contrôlés alors que vous n’avez pas régularisé votre situation, vous risquez une amende de 135 €. L’amende peut être minorée (90 €) ou majorée (375 €) selon le temps de paiement. La voiture peut également être totalement immobilisée jusqu’à ce que la contre-visite soit effectuée et peut même être conduit à la fourrière si les réparations ne sont toujours pas réalisées. On ne prend pas le contrôle technique nouvelle version à la légère !

Comment vérifier la qualité de vos pneumatiques ?

Il est simple de vérifier que vos pneus sont encore en bon état. En dessous de 3mm, vous augmentez les risques de dérapage et d’aquaplaning. Et au-delà de 1,6mm vous êtes entré dans une défaillance critique avec réparation dans les 24 heures !

Pour ne pas être dans ce cas, prévoyez de changer vos pneus lorsque vous observez que l’indicateur en caoutchouc présent dans les rainures du pneu affleure. Pensez à tourner le pneu afin de bien vérifier la présence de ces indicateurs. Si vous avez un doute, utilisez une petite réglette millimétrée pour surveiller l’usure du caoutchouc.

En somme, plutôt que de risquer une contre-visite inutile, prévoyez de vérifier les différents points de contrôle avant de vous rendre dans le centre agréé. Les pneumatiques sont un poste qui peut coûter cher et c’est pour cela qu’il est conseillé de bien comparer les prix. Avant toute chose, pensez à votre sécurité et à celle des autres utilisateurs de la route.

Tags:
Quentin Rault

Quentin Rault

Passionné de nouvelles technologies, d'art contemporain et de la vie Parisienne, je partage sur ce site mes découvertes et expériences.

Poster un commentaire