Assurance taxi, que faire en cas de sinistre ?

0
572
Assurance taxi, que faire en cas de sinistre ?

Le métier de chauffeur de taxi est exposé à de nombreux aléas, des pannes mineures aux accidents avec facteur aggravant. Dans tous les cas, ces sinistres doivent faire l’objet d’un constat pour faire valoir la responsabilité civile ou les garanties d’assurance. L’assurance Taxi sinistré évaluera par la suite la responsabilité des parties impliquées afin de dédommager la victime du sinistre. Que faire en cas de sinistre impliquant votre taxi ?

Assurance Taxi sinistré : faire un constat

Le constat constitue le premier geste à faire en cas de sinistre impliquant un taxi, notamment les accidents. Le constat papier amiable est rempli par les deux parties et envoyé aux compagnies d’assurance dans un délai de 5 jours. Le e-constat, application officielle de la Fédération Française de l’Assurance constitue aussi une alternative au constat papier. Cette application est disponible sur Android et iOS, et offre l’avantage de la facilité d’utilisation ainsi que de la rapidité de transmission aux compagnies d’assurance. Dans tous les cas, le constat est assorti de la déclaration de responsabilité ou de non-responsabilité auprès de l’assurance Taxi sinistré.

En cas de sinistre responsable

La déclaration de sinistre responsable consiste à informer l’assureur de votre faute ayant provoqué un dommage à un tiers, qu’il s’agisse de véhicule ou d’une personne, afin de faire marcher votre responsabilité civile. Un éventail d’informations devra être inscrit sur le papier de constat, dont le lieu de l’accident, la date, un croquis, les signalisations routières, la direction de chaque véhicule, ainsi que les informations d’identité et d’assurance de chaque partie. La responsabilité d’un sinistre entrainera malheureusement un malus qui se traduira par une majoration de votre prime d’assurance Taxi sinistré

En cas de sinistre non-responsable

La déclaration de sinistre non responsable doit également être faite en complément du constat, quand la faute revient à la partie adverse. Ce document est essentiel pour faire valoir vos droits en tant que victime, et obtenir réparation pour les dommages matériels et corporels subis auprès de la compagnie d’assurance adverse. Il est fortement conseillé de vérifier les pièces d’identité du conducteur responsable, et de s’assurer que les informations inscrites sur le papier de constat soient correctes.

Des recours selon vos garanties d’assurance

Les cas de sinistres ne se limitent pas aux accidents matériels et corporels. Pannes mécaniques, car-jacking, bris de vitre et autre panne d’équipements embarqués peuvent survenir. Les recours dans ces cas dépendront des garanties complémentaires souscrites dans l’assurance taxi. Dans tous les cas, la compagnie d’assurance devra être informée dans les 5 jours qui suivent le sinistre, sauf cas de force majeure.

Hormis les dédommagements sur les dégradations matérielles ou dommages corporels, vous pourrez bénéficier d’une intervention immédiate en cas de panne mécanique, d’immobilisation, de bris de glace, de perte de clés ou encore de crevaison si vous avez souscrit une garantie d’assistance. Le numéro de service d’assistance fourni par votre assurance taxi sinistré peut de ce fait être joint immédiatement après le sinistre. Certains assureurs peuvent même prendre en charge votre client si le sinistre survient en cours de mission.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here